Comment gérer son portefeuille investisseur ?

17 juin 2022

L'energie en commun

Retour aux actualités

Quand on devient investisseur sur une plateforme de crowdfunding par exemple, on crée un portefeuille. Comment construire et gérer un portefeuille investisseur pour le débutant? Avez-vous besoin d’obtenir un bénéfice spécifique à une certaine date ? Ou investissez-vous de l’argent pour le conserver et devancer l’inflation ? Dépendant de vos types d’investissement (actions, obligations etc) la gestion de votre portefeuille investisseur changera. La gestion de portefeuille est l’art de sélectionner et de superviser un ensemble d’investissements qui répondent à vos objectifs financiers. Donc, voyons ensemble comment réduire les risques et ne pas perdre en rentabilité.

Qu’est ce qu’un portefeuille investisseur ?

Avant de savoir comment gérer son portefeuille investisseur, il faut d’abord savoir ce que c’est.  Un portefeuille d’investissement est un ensemble d’actifs collectés comme les actions, les obligations, les obligations convertibles etc. Ces produits sont collectés de manière à ce que leurs revenus correspondent à certains objectifs de l’investisseur.

Pour en savoir plus sur les produits financiers :

https://www.ekynox.eu/actualites/definitions-differents-produits-financiers/

Votre portefeuille peut être formé à la fois en termes de calendrier d’atteinte d’objectif et en termes de composition des produits. L’idée de former un portefeuille efficace réside dans le domaine de la répartition compétente des risques et de la rentabilité.

Le père de la théorie des investissements de portefeuille était Harry Markowitz. En 1952, il a publié son article Sélection du portefeuille, sur la distribution des actifs du portefeuille en tenant compte des risques. A cette époque, ses idées semblaient si révolutionnaires qu’elles n’étaient même pas reconnues comme économiques. En 1990, il a reçu le prix Nobel d’économie pour sa contribution à l’élaboration de stratégies d’investissement.

Pour ce qui est de la gestion de votre portefeuille investisseur; vous pouvez soit l’ouvrir auprès d’une société de gestion de portefeuille, soit auprès d’un courtier où vous pouvez le gérer vous même. Par exemple, sur la plateforme de financement participatif Ekynox, en vous inscrivant vous devez créer ce portefeuille. Ekynox vous permettra de gérer vous même et en toute simplicité vos investissements.

Qu’est ce que la gestion d’un portefeuille investisseur ?

Gérer un portefeuille, c’est l’art de sélectionner les investissements avec le moins de risque pour l’investisseur ou sois-même avec un rendement maximum. Cela consiste donc à choisir les produits financiers dans lesquels investir, comme les obligations et les actions chez Ekynox par exemple.

Le ratio des actifs dans le portefeuille doit s’équilibrer afin d’apporter le rendement attendu dans le délai prévu. Pour cette raison, il est aussi très important de diversifier son portefeuille. Ne pas investir seulement dans des actions coté, ou seulement dans des obligations. Une meilleure diversification de son portefeuille permet à l’investisseur de prendre moins de risques

Pour en savoir plus sur les erreurs à éviter quand vous vous lancer en crowdfunding :

https://www.ekynox.eu/actualites/eviter-erreurs-premier-investissement-crowdfunding/

Différentes stratégie de gestion de portefeuille investisseur

Il existe plusieurs stratégies de gestion de portefeuille différentes dont les principaux : actif, passif et alternatif.

Gestion active du portefeuille

Les investisseurs qui mettent en œuvre une approche de gestion active utilisent un gestionnaire de fonds ou des courtiers pour acheter et vendre des actions. Le portefeuille investisseur peut-être géré par l’investisseur lui-même ou passer par un gestionnaire de portefeuille. Il faudra que le gestionnaire de ce portefeuille fasse des recherches approfondies, des prévisions sur le marché et qu’il soit un expert en gestion de portefeuille.

Généralement, ceux qui sont actifs en gestion de portefeuille sont attentifs aux tendances du marché et aux évolutions des entreprises. Mais aussi aux évolutions politiques et aux changements économiques. Les données analysées sont alors utilisées afin de décider des achats et des ventes des investissements. Cependant, il est possible que lors de la recherche d’instruments financiers, le marché soit mal évalué ou change au fil du temps.

Gestion passive du portefeuille

La gestion passive d’un portefeuille, aussi appelé gestion de fonds indiciels, reproduit le rendement d’un indice de marché. Les gestionnaires achètent exactement les mêmes actions en utilisant la même pondération que celle de leur indice.

Une gestion passive peut se monter comme un fonds négocié en bourse, un investissement ou un fonds commun de placement. On qualifie ces fonds de passif car ils ne se préoccupent seulement de faire de la répétition d’indices. Ils ne visent pas à obtenir un rendement plus élevé que le marché pour ce niveau de risque.

Gestion alternative du portefeuille

La gestion alternative utilise différentes stratégies afin de proposer un rendement actif. Les fonds spéculatifs peuvent être générés de façon agressive ou utiliser des dérivés pour générer des rendements élevés.

Ces fonds spéculatifs sont moins réglementés et ne sont donc généralement accessibles que par les investisseurs qualifiés.

En gestion alternative, les stratégies mises en place servent à tirer parti de certaines opportunités du marché identifiable. Par exemple, on peut orienter son portefeuille vers les investissements à impacts positifs pour l’Homme ou encore en immobilier.

Différents forme de gestion de portefeuille investisseur

Comme pour les styles de gestion, il en existe plusieurs forme, dont notamment : la gestion collective et la gestion individuelle qui, elle-même, possède plusieurs formes.

Gestion collective

Lorsque l’investisseur n’a ni le temps, ni les connaissances pour gérer son portefeuille; ou que la société de gestion de portefeuille n’offre pas de gestion individuelle, il existe la gestion collective.

Dans cette gestion, l’investisseur acquiert principalement des Fonds Commun de Placement (FCP) ou des actions de Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV). Une société de gestion s’occupe de l’épargne des investisseurs en fonction des profils résumé dans le Document d’Information Clés pour l’Investisseur (DICI). Cette société gère complètement les Organismes de Placement Collectif à Valeur Mobilières (OPCVM), et prend les décisions d’achats et de ventes.

Cette gestion est moins coûteuse pour l’investisseur mais il dispose aussi de moins de liberté.

Gestion individuelle

En gestion individuelle, l’investisseur peut gérer son portefeuille de façon autonome et/ou personnalisé. Le détenteur du portefeuille traite alors ses positions à travers un PEA ou un compte titre.

Il existe différente gestions individuelles qui sont les suivantes :

    • La gestion conseillée : l’investisseur pilote lui-même, de façon autonome, ses investissements. Il peut, s’il en a besoin, demander conseil à un expert, ou un spécialiste.

    • La gestion pilotée : l’investisseur ici confie la gestion de son portefeuille à une société de gestion ou un professionnel. Celui-ci prendra les décisions d’achats et de ventes en fonction des objectifs pré-établis par l’investisseur.

    • La gestion sous mandat : l’investisseur ici cède complètement la gestion de ses capitaux à une société de gestion de portefeuille ou un autre gérant. Dans tous les cas, en France, il faut que celui qui possède la gestion sous mandat soit agréé par l’Autorité des Marchés Financiers.

Ratio de risque d’un portefeuille investisseur

Voici pour vous, une présentation de quelques exemples de ratio de risque :

    • Risque faible ou conservateur : Vous pouvez y placer des dépôts de grandes banques, des obligations d’État, des métaux précieux. Lors de la constitution d’un tel portefeuille, il est nécessaire de calculer si le rendement couvrira et dépassera l’inflation.

    • Risque de niveau moyen : Il sera fourni par des fonds d’actions et d’obligations, des actions individuelles et des obligations de grandes entreprises stables. Même si leur valeur marchande fluctue, les dividendes et les coupons équilibrent les risques.

    • Risque de haut niveau : il comprend les obligations à haut rendement, les options, les contrats à terme, les actions de certains fonds de placement. Généralement, ces portefeuilles sont conçus pour une courte période. Ils nécessitent un suivi régulier des actifs, des achats et des ventes. Lors de la constitution de tels portefeuilles, vous devez prendre en compte le coût des commissions pour les transactions fréquentes.


Pour finir, comme vous l’aurez compris, il existe plusieurs façons de gérer son portefeuille investisseur. Commencez par connaître votre profil en tant qu’investisseur et du temps que vous pouvez utiliser pour gérer votre portefeuille. Analysez le marché, diversifiez vos investissements et fixez des objectifs.